Guides de Chamonix

Mont Blanc Ski et Guide Compagnie
Partager sur FaceBook Twitter

FAQ

Le Mont Blanc

1. Est-il vrai que le Mont-Blanc est facile ?
Non ! C'est une course d'alpinisme.
Techniquement, Il y a souvent des passages où il faut s’aider des mains pour progresser, il ne s'agit jamais d'un bon chemin que l'on suit facilement.
Vous aurez à grimper dans du rocher, certes facile, mais nécessitant l'usage des mains, vous devrez marcher en crampons sur une neige dure ou sur de la glace dans des pentes où une glissade doit être contrôlée immédiatement, ce qui demande un peu de technique de cramponnage, en particulier à la descente lorsque l'on est fatigué.
Physiquement, l’ascension est très longue sur deux jours avec une «petite » nuit, le retour n’est physiquement, pas moins dur. De plus l'altitude augmentera votre effort de manière importante.
Enfin, les conditions climatiques sur ce sommet aux quatre vents (froid, vent fréquent) vous coûteront aussi de l'énergie.

2. Je n'ai jamais chaussé de crampons mais je suis très sportif, puis-je engager un guide pour le mont-blanc ?
Non, à la Compagnie des guides de Chamonix nous n'emmenons pas de personnes sans expérience alpine. Dans ce cas un stage sur 5 jours semble idéal pour vous.

3. Quelle expérience minimum faut-il avoir avant de faire le mont-blanc avec un guide ?
Il est idéal d'avoir déjà effectué récemment une course en crampon, par exemple : Tour Ronde, Aiguille du Tour, Aiguille de la Bérangère, Grand Paradis, col du Tour Noir, les 3 cols.
Mais de toute façon nous vous demandons d’avoir au moins une expérience en cramponnage, c’est à dire au minimum une école de glace réalisée dans les deux ans.

4. Nous sommes 3 pour le mont-blanc, dont une personne très expérimentée, devons-nous prendre 2 guides ou un seul ?
A la compagnie des guides de Chamonix nos normes d’encadrement sont très strictes et sur des personnes que nous ne connaissons pas en montagne, un guide, pour le Mont-Blanc ne conduit que 2 personnes maximum sur sa corde. De plus nous ne prenons pas de cordées «autonomes».
Donc dans ce cas, pour 3 personnes, il vous faudra 2 guides.

5. Quel entraînement physique faut-il avoir pour faire le mont-blanc ?
La base de préparation physique est un très bon entrainement foncier. C’est à dire un sport d’endurance pratiqué dans cette optique au moins six mois avant. Par exemple il faut faire du jogging ou du vélo dans les mois précédents l'ascension (pratiqués à un bon rythme et très régulièrement).
La semaine ou la quinzaine précédente, l'idéal est de faire deux ou trois grandes randonnées en moyenne montagne, de 4 à 5 heures de marche et environ 800 à 1000 mètres de montée et au moins une montée en altitude (+ de 3500 m.) les jours qui précédent. Un peu de repos et vous devriez avoir la condition physique requise.

6. A partir de quel âge peut-on faire le mont-blanc ?
18 ans en collective.

7. Jusqu'à quel âge peut-on faire le mont-blanc ?
Nous avons emmené des personnes de plus de 70 ans au sommet. Mais des gens particulièrement endurant et entrainés qui étaient déjà montagnards.

8. Quelles sont les deux voies « classiques » d’ascension du Mont-Blanc ?

La traversée du Mont-Blanc :
Départ de l’Aiguille du Midi pour aller dormir au refuge des Cosmiques (3613 mètres), (30 minutes de descente essentiellement). Le deuxième jour, ascension du Mont-Blanc par le Mont-Blanc du Tacul (passage à l’épaule) , du Mont Maudit (passage raide pour accéder à l’épaule de celui-ci) puis col de la Brenva, Mur de la Côte et sommet. La descente s’effectue, suivant les conditions et la fatigue, par le même itinéraire ou par la voie normale du Goûter.

La Voie Normale :
Départ du Nid d’Aigle (gare du train TMB : 2317 mètres), montée par un chemin jusqu’à Tête Rousse, puis ascension de l’Aiguille du Goûter pour arriver au refuge (3817 mètres), il faut compter normalement entre 4 et 5 heures.
Le deuxième jour, ascension du Mont-Blanc par le Dôme du Goûter, le refuge (bivouac) Vallot, l’arête des bosses et le sommet. La descente peut s’effectuer, comme pour la traversée par l’un des deux itinéraires, suivant les conditions et la fatigue, mais en très large majorité, lorsque l’ascension se fait par la voie normale le retour a lieu par le même itinéraire.

9. Quelle est la différence entre la Traversée du Mont-Blanc et la Voie Normale ?
La traversée du Mont-Blanc à une première journée « débonnaire » et le refuge est légèrement plus bas en altitude, ce qui donne  souvent une nuit, un peu meilleure.
Par contre l’ascension entre le refuge et le sommet est plus longue (environ 1h 30 de plus) et également plus technique.
Cet itinéraire (la traversée) sera donc pour des alpinistes un peu plus expérimentés et en tout cas plus à l’aise avec des crampons. Lors des stages sur les journées de préparation, les guides pourront vous dire, face aux conditions du moment, si votre niveau est suffisant ou non.

10. Quel matériel emporter ?
Voici la liste du matériel pour le Mont-Blanc, également valable pour les courses d'alpinisme classique au-dessus de 4000 :
Il est conseillé de s’habiller en « couches » successives, permettant de s’adapter à la température du moment.
Vêtements chauds : sur-pantalon, et veste technique avec capuche, fourrures polaire et sous-vêtements de haute montagne, (caleçon et tee-shirt), bonnet, gants ou moufles de très bonne qualité, chaussettes chaudes, guêtres.
Lunettes de glacier, et masque de ski.
Gourde, lampe frontale, crème solaire.
Très bonnes chaussures de haute-montagne (semelles rigides) ne serrant pas le pied, cuir conseillé et anti-bottes. Crampons et piolet, baudrier, casque, (ce matériel technique peut être loué dans un magasin de sport).

Lors de la journée préparatoire, le guide vous conseillera en fonction des conditions du moment.

MAISON DE LA MONTAGNE

190 place de l'Eglise
F 74400 CHAMONIX

+33 (0)4 50 53 00 88
info@chamonix-guides.com