Recherchez une activité

Rechercher l'activité qui vous convient

Guides de Chamonix

Mont Blanc Ski et Guide Compagnie
Partager sur FaceBook Twitter

André-Pierre Rhem dit "DD"

 

Comme tant d’autres enfants et adolescent du pays, avec un grand P, Dédé est tombé dedans. 

Que croyez vous que l’on puisse voir depuis son siège de classe d’école à Chamonix?
Le maitre bien sûr, mais en détournant un peu son regard, du granit, du gneiss, des couloirs, des sommets et tout ça recouvert de la magique poudre blanche en hiver.

Attraction trop forte ; il fallait un jour grimper, un jour glisser, sauter, défier, se faire peur. L’Adrénaline…
Il fallait aussi des copains - l’esprit solitaire vient plus tard. Et là, il y en avait, faciles à trouver.

Alors c’est parti….
Avec David Ravanel la première course - le couloir Chevalier à la Petite Verte - 1984,14 ans.
Ça enchaîne l’année suivante avec l’éperon Migot au Chardonnet
Et la Rebuffat à l’aiguille du Midi où ils aident même deux Anglais en difficulté à sortir de la voie.

Les pères guides sont de moins en moins consultés, les mamans se font un peu de souci.
Il faut bien que jeunesse se fasse, mais ici dans cette vallée c’est vraiment pas comme ailleurs….

Nous voilà en 1986, on passe une vitesse supérieure, face nord des Grandes Jorasses, avec une cordée amie, Christophe Dat et Fred Vimal.
Et les mêmes à la face sud du Fou.

Les années suivantes, c’est à fond et sur tous les sommets possibles et imaginables.

Les dégats collatéraux sont nombreux, du côté des études et des "bêtises" qui ne manquent jamais. C’est la passion du grand air qui commande.

1994: Début des expéditions, face Nord du Kwangde Shar, Népal, nouvelle voie « extra bleu ciel »avec Christophe Profit, Jérôme Ruby et Sam Beaugey.

Un 8000 à son actif, le Shishapangma,Tibet, avec René Ghilini.

On est alors à l’époque où de nouvelles disciplines de glisse deviennent mature, à en croire ce qui va suivre …

Le snowboard s’avère un outil très efficace en pentes raides. Il faut y aller: Couloir Macho au Mont Blanc du Tacul, face sud-ouest du Moine.

Les expéditions continuent, 1996, face sud du Pumori, frontière Népalo-Tibétaine, voie des Français, avec Christophe, Olivier Besson, Sam, Jean Blanchard et Jérôme. 

1998, tentative de descente en snowboard de l’arête nord de L’Everest avec Jérôme et Sam.

2001, Kangtega, Népal, première ascension du pilier Est avec Christophe et Olivier, période très intense pour Dédé. 

En 2003 avec Martial Dumas et Sam, il faut se mesurer au Yosemite: ce sera El Capitan, Joly Roger et Pacific Océan.

Et voler ? Evident …on ne peut pas laisser ça de côté.
Cette période Base Jump avait débuté dès 1993 …
Après l’apprentissage, l’expérience amène à réaliser des premières: ce sera en 2000 dans les Dolomites avec Sam et JeanNo Itzstein,
puis l’année suivante l’ascension de la difficile Brandler Hasse à la Cima Grande avec vol du sommet avec Sam, Jérôme et Manu.
2002 : Découverte des falaises du Mali - Main de Fatma - Jérôme, Sam, JeanNo. Mais aussi la face nord de L’Eiger.

Dédé passera aussi son diplôme de pilote d’avion.

Bien sûr, on ne va pas oublier sa carrière de guide.
Il devient aspirant-guide en 1990, à 20 ans, guide en 1993 et titulaire de la Compagnie la même année. 

Le riche secteur Italien du col du Géant, formidable terrain d’entraînement et de jeux sera marqué de ses dernières traces en cet hiver 2004 … il y a 10 ans. 

Jacques Cuenot, président de la caisse de secours


 

Hommage de Bernard Prudhomme, son parrain de montagne, lors de la cérémonie du 15 août 2014 :

 « Hep Hep Hep

Cette cérémonie n’est pas encore terminée, j’ai quelques révélations à vous faire.

Ne vous inquiétez pas je ne vais pas vous retenir trop longtemps.

Pour André-Pierre, Dédé pour les intimes, j’ai demandé à ses proches, amis et parents un mot, 1 seul, qui le caractérise le mieux.

Intégrité, fraternité, amitié, partage … généreux, entier et bon dans le sens noble du terme, gentil et fort, sentimental, brillant, altruiste, enthousiaste…

Un bavard qui se reconnaîtra a même estimé qu’un mot ne suffisait pas, du coup il en a inventé un  : EPICLECTREMISTE !

Tous ces mots pour que l’on se souvienne qu’André-Pierre, garçon hyperactif, hyperdoué, un peu rebelle, révélateur de potentiel de bêtises, a vécu sa vie à une vitesse vertigineuse.

A 14 ans, il fait le Chardonnet, la Rebuffat …

A 15 ans, il ouvre avec Thierry « Schivalingam », cascade de glace en grade 6 à Argentière.

A 16, la Walker, la face sud du Fou et le pilier Bonatti!

Ensuite plus rien ne l’arrêtera.

Ce p’tit gamin inséparable de ses compères David, Jérôme, Sam et Fred qui seront les premiers adhérents du club d’escalade avec Bernard, Alain et Denis.

Les premiers du Club de surf .

Pour lui la nature, et encore plus la montagne, aura été son exutoire, sa raison de vivre, sa passion dévorante.

Restent quelques souvenirs inoubliables, une boutique à Rome prénommée Dédé, plusieurs rdv avec la police US sur la route 66…

Dédé est parti et sa légende doit rester aussi forte que celle de James Dean dans la fureur de vivre …

Je vous remercie »


 

 

 

 

MAISON DE LA MONTAGNE

190 place de l'Eglise
F 74400 CHAMONIX

+33 (0)4 50 53 00 88
info@chamonix-guides.com