Eté

Islande - aux origines du monde Randonnée sac léger - 11 jours – 16 au 26/08/2018

Islande - aux origines du monde   Randonnée sac léger - 11 jours – 16 au 26/08/2018
Catégorie Trekking
Nombre de jour(s) : 12
Prix : de l'ordre de 2890 €

Islande, aux origines du monde

Randonnée sac léger - 11 jours – 16 au 26/08/2018

 

Les voyages lointains, les expéditions font partie de l’histoire de la Compagnie des Guides depuis sa création. Nos guides et accompagnateurs en montagne perpétuent la passion et le savoir-faire de nos aînés, pionniers dans l’organisation et l’encadrement dans les Alpes et les montagnes du monde entier.  Aujourd’hui, nous continuons à innover et à évoluer, tout en gardant comme référence nos valeurs essentielles, principalement humaines, imprégnées de respect et de partage.

Nos voyages lointains sont conçus, organisés et encadrés par un membre de la Cie des Guides de Chamonix, connaisseurs et passionnés de la destination. Ce sont des voyages d’auteur, des voyages personnalisés, pour la plupart exclusif que vous ne trouverez nul part ailleurs : de la véritable épicerie fine pour vivre une belle aventure humaine.

En amont de votre voyage, votre encadrant sera votre contact privilégié, votre référant pour discussions, questions et conseils éventuels.

Pour les voyages engagés et isolés, nos encadrants sont formés en télémédecine auprès de l’Ifremmont (Institut de Formation et de Recherche en Médecine de Montagne) et disposent d’un téléphone satellite hors des zones couvertes par le réseau téléphone mobile.

 

Découvrir l'Islande : A la limite du cercle polaire, les terres d'Islande pétries par le feu et la glace, dénudées et violentes comptent parmi les plus spectaculaires du monde. La nature indomptée rappelle plus qu’ailleurs encore sa toute puissance. Des phénomènes volcaniques et tectoniques modèlent sans cesse les paysages tantôt insolites, minéraux et lunaires, tantôt verdoyants et paisibles: déserts de cendres noires, pâturages sereins, massifs de laves pétrifiées, solfatares, fumerolles, geysers à fleur de roche...

C'est une terre de contrastes saisissants. Les grands éléments antagonistes, le feu volcanique et la glace de ses immenses calottes se sont unis pour façonner un décor de genèse. La montagne islandaise est un kaléidoscope: retournez-vous et l'environnement a changé. Vous êtes ailleurs. Toujours ici et pourtant incroyablement ailleurs.

L'Islande est un bonheur pour les photographes. On raconte que le film "La guerre du feu" de Jean-Jacques Annaud aurait pu être tourné dans ces paysages d'aube du monde si les Islandais n'avaient pas refusé l'entrée des éléphants!

Un paysage, ce n'est pas un pays, mais la représentation d'un pays en attente d'être habité de rêves.                                                                             Jólhann Hjálmarsson

Chronologie  du séjour :  

 

Jour 1 : Vol pour Reykjavik. Transfert de l’aéroport au centre-ville. Première découverte de la capitale la plus septentrionale de  la planète. Nuit en auberge confortable situé dans le centre de Reykjavik, près de la cathédrale. Au large de la baie, on aperçoit le volcan Snaefellsjökull que Jules Verne a mis en scène dans « voyage au centre de la terre ».

 

Jour 2: Transfert le long de la côte sud atlantique. Court arrêt à notre entrepôt dans le village de Hella où nous chargeons les vivres et l’équipement dans la remorque de notre jeep d’assistance. D’Hella, nous nous dirigeons dans les Hautes Terres. Après une heure de piste nous commençons la randonnée vers les minuscules fermes de l´Hekla au sud-ouest du volcan. Ces fermes ont dû déménager maintes fois au cours des siècles et les paysans ne sont pas toujours d’accord quant à se souvenir de l’emplacement exact de la ferme des grands-parents engloutie par une coulée. Ambiance bucolique et délabrée, pleine du charme de cette étrange campagne. Malgré le volcan tout proche, le paysage est ici est verdoyant, et certaines coulées anciennes sont couvertes de mousse et de bouquets de bouleau arctique à peine plus grands et aussi vieux que des « bonsaï », créant avec des sources limpides qui jaillissent du chaos de vrais jardins japonais. Le paysage devient plus lunaire à l’approche de notre premier hébergement dans les Hautes Terres, le refuge de Rjupnavellir situé au bord de la rivière Rangá, une claire rivière de résurgence.

 

Jour 3 : Nous entamons notre randonnée en longeant la rivière tumultueuse de la Rangá, qu’un pont  nous permet de traverser. Nous nous élevons sur les contreforts nord-ouest de l’Hekla jusqu’à atteindre un plateau. Nous voilà au cœur des immensités de cendres et de champs de lave, nous sommes sur la lune ! Le noir environnant est si sombre qu’il en devient bleu comme le plumage d’un corbeau. Minuscules, nous progressons dans un monde entièrement minéral sur la plaine de scorie infinie qui borde le flanc occidental du volcan, où ont été vomies la plupart des coulées des dernières éruptions. Le lac de Sauðafellsvatn nous apparait tel un oasis. La traversée d’une coulée de lave épanchée lors d’une éruption volcanique d’Hekla en 1970 annonce les herbages des bergeries aux toits de tourbe d’Afangagil. Les bouquets roses d’arméria et de silène, plaques de serpolet parfument l’air dès que le soleil chauffe. Nuit dans les bergeries traditionnelles, image d’Epinal de l’habitat islandais.

 

Jour 4 : Nous longeons le massif de Valahnuka, plongeons dans l’impressionnante faille éruptive de Valagjá, franchissons un gué facile et magnifique, traversons une coulée de lave datant de 1913. Des lichens argentés et des mousses de velours vert recolonisent les laves. En nous élevant vers une bouche volcanique rouge, issue du système volcanique de l’Hekla tout proche, nous prenons conscience de l’ampleur de l’immensité de la coulée de lave que nous venons de traverser. Nous poursuivons vers le lac de Saudleysuvath, tel un écrin au cœur des reliefs abrupts. Nous atteignons la sérénité des pâturages de Landmannahellir situé à proximité du magnifique lac poissonneux de Löðmundarvath. Nuit au refuge de Landmannahellir.

 

Jour 5 : Par la traversée de la plaine de Kringla, la gorge de Klukugil et les crêtes qui la surplombent, le long du lac de Hofdavath, nous atteignons les massifs rhyolitiques où les chatoyantes couleurs multicolores pastelles nous apparaissent : du bleu au rose en passant par toutes les ocres possibles. Nous découvrons les premiers solfatares à l’approche de Landmannalaugar et sa rivière d'eau chaude qui prend sa source au pied d’une coulée de lave (37°C: divin!). Nous sommes sur le bord nord de la caldeira du Torfajökull « le glacier boueux », d’un diamètre de 20 kilomètres environ. Nous sautons dans le bus 4x4 d’excursion local pour retourner à Landmannahellir et éviter ainsi l’affluence peu agréable de ce formidable Landmannalaugar. Si légitimement populaire et juste incontournable.

 

 

Jour 6 : Nous contournons le volcan Hekla par l’est. A l’approche de la caldera du Torfajökull, nous nous régalons de nouveaux phénomènes de géothermie. Nous finissons notre journée sauvage le long de la belle rivière Markarfljót. Une nouvelle source d’eau chaude à disposition des amateurs. Nuit au cœur de nulle part dans le refuge de Dalakofi, situé au-dessus de la Markarfjót.

 

Jour 7 : Nous pénétrons dans l’immense caldeira du Torfajökull et son plateau de Hrafntinnusker, l’une des plus grandes montagnes d'obsidienne de la planète et la plus vaste zone géothermale d'Europe. Hrafntinnusker signifie « écueils du noir de corbeau » : récifs ou écueils (sker) d’obsidienne (Hrafn: corbeau) (Tinna: noir intense). C’est un bel exemple de la poésie métaphorique ancienne et naturelle de l’islandais. Grande boucle à travers les chatoyantes couleurs des massifs rhyolitiques et la coulée d’obsidienne de la caldeira de Hrafntinnusker. Incroyable palette de couleurs pastel, du bleu au rose en passant par toutes les ocres possibles. Innombrables fumerolles, mares de boue sulfureuse, coulées d’obsidienne vitrifiée, marécages, lacs limpides et calottes glaciaires immaculées se succèdent à perte de vue.  Et toujours pas de sentiers. Absolument EXCEPTIONNEL et INOUBLIABLE. Nous sortons par l’est de la caldeira du Torfajükull au travers d’une coulée de lave déchiquetée, C’est la journée la plus longue du voyage mais si formidable.

 

Jour 8 : Plein sud, nous longeons les contreforts abruptes de Laufafell haute citadelle volcanique jusqu’au lac de Laufavath et sa zone de pseudos cratères. Nous poursuivons sud-est vers le long lac de Skyggnisvath. Nous nous sentons explorateur dans ces grands espaces sauvages, nous nous sentons libres ! Nous jouons avec les reliefs pour atteindre le nouveau refuge d’Hungufit situé dans une immense plaine verdoyante.

 

Jour 9 : Le massif des Tindfjöll se présente comme une grosse masse montagneuse couronnée d’une multitude de petits pics (d’où son nom) entre lesquels s’étale un glacier ramifié. En fait cette montagne a dû certainement être le plus grand volcan d’Islande et les spécialistes pensent qu’il dépassait les 3000 m d’altitude. Il se serait effondré dans un cataclysme gigantesque il y a environ 6000 ans. Aujourd’hui le point chaud s’est déplacé ailleurs vers l’Hekla et vers le petit voisin Eyjafjallajökull qui a tant fait parlé de lui au printemps 2011. Nous parcourons une vallée riante aux allures alpines qui nous conduit à Krókur (« le crochet ») au bord du canyon de la Markarfljót qui, ici dans l’intérieur, n’est pas encore le puissant fleuve glaciaire que l’on connaît sur la côte, et son eau, chargée de particules de roche acide, a cette magnifique couleur turquoise qui contraste avec le noir dense des falaises du canyon où elle court.  Nous explorons le labyrinthe des jolies vallées et des gorges profondes qui s’enfoncent dans la montagne.Il n’y aurait rien de surprenant à ce que nous rencontrions des elfes. En tous les cas il est certain qu’ils nous observent ! Le parcours de beaux reliefs nous ramène à Hungufit.

 

Jour 10 :Transfert et arrivée à Reykjavik en court de journée. Nuit en Auberge, la même qu’à l’aller.

 

Jour 11 : Vol matinal de retour.

 

Selon les conditions, le guide ou l’accompagnateur en montagne peut être amené à modifier le programme.

 

Date 2018 : 16 au 26/08/2018

 

Rendez-vous: Aéroport de Roissy ou de Keflavik.

 

Tarif 2018 : 2890 € par  personne. (groupe entre 9 et 12 participants)

 

Le prix du voyage est établi le 18/11/2017 sur la base des cours de change  et des prestations connues à ce jour et est susceptible de réajustements d'ici la date du départ.

 

CE PRIX COMPREND

CE PRIX NE COMPREND PAS

- Les hébergements en refuges et auberge confortable dans le centre de Reykjavik

- Le trekking (guide, chauffeur, véhicule 4x4, repas de qualité)

- Tous les transports, en véhicules (4x4 et bus 4x4)

- Les douches payantes dans les refuges (environ 30€ par personne)

- Pharmacie de groupe

- Des petites douceurs en provenance de France (charcuterie, fromage, vins…)

- Téléphone satellite pour votre sécurité et appeler vos proches éventuellement.

- La bonne humeur du guide

- Les vols vers Reykjavik Aller/Retour

- les dîners à Reykjavik. Nous pourrons découvrir un restaurant typique de pécheur. (entre 20 et 40€ en   fonction de votre appétit)

- Les boissons en extra (aucun bar sur le parcours !)

- Les pourboires éventuels

- L’assurance

Tout ce qui n’est compris dans ce prix comprend

Tracés non contractuels

Les « plus » de la Compagnie des Guides.

 

- Un guide expert et passionnée de cette zone : 23 ans d’expérience, 25 voyages en Islande.

- Un petit groupe de 9 à 12 personnes

-  Les repas sont préparés par nos soins avec des produits locaux de qualité : saumons, morue, gigot d’agneau….

 

Informations complémentaires

 

 

Niveau : Bon marcheur, sac léger, véhicule d’assistance. Ce trek présente peu de difficultés pour de bons marcheurs. Toutefois, le parcours s’effectue à 99% hors sentier. Le relief, les passages de gués, les surfaces parfois molles ou sableuses et la météo parfois capricieuse peuvent rendre la progression plus exigeante physiquement que sur bon sentier. Le voyage comporte 9 jours de trek successifs autour du volcan Hekla.

 

Encadrement: le groupe est constitué de 9 à 12 personnes maximum,  encadré par un accompagnateur en montagne, diplômé d’état ; ceci afin de vous assurer un meilleur confort de dialogue et une réelle convivialité.

Aucune inscription possible en collective pour les personnes de moins de 18 ans.

 

Hébergement: 2 nuits en auberge confortable à Reykjavik et 8 nuits en dortoir en refuge confortables (wc et douches).

 

Matériel: Un dossier complet, matériel, démarches administratives… sera fourni à l’inscription.

 

Aérienr: Votre guide est à votre disposition pour vous conseiller.

 

Inscription : par versement d’un acompte de 30% à l’ordre de Cie Guides Chamonix

 

Assurance : - Avoir une assurance rapatriement est obligatoire. Une assurance annulation est fortement conseillée.

Nous vous proposons une assurance annulation d’un montant de 2,75% du montant du séjour et une assurance assistance – rapatriement – secours  - recherche d’un montant de 2,28% du séjour. Etre couvert en rapatriement – secours – recherche est obligatoire. Vous pouvez être couvert par une assurance personnelle, vous devrez alors nous communiquer le nom de l’assureur, votre numéro de contrat, téléphone d’urgence 24h / 24h et montant couvert par votre assurance pour secours et recherché.

 

Formalités: Pas de tracasseries aux frontières. Il vous suffira d'une carte d'identité.

 

Vaccinations: Aucun vaccin n'est nécessaire, les maladies infectieuses étant quasi inexistantes dans les pays nordiques.

 

Météo: Le climat de l'île n'est pas aussi rude que le laisserait supposer sa position géographique. L'Islande subit à la fois l'influence des courants polaires du Groenland et celle du Gulf Stream, ce qui produit un climat océanique froid, caractérisé par une faible amplitude thermique. L'hiver est clément, mais en revanche l'été est frais.

Le ciel islandais reste particulièrement changeant. L'humidité et le vent contribuent à créer une sensation de fraîcheur. Pour preuve du caractère extrêmement instable du temps, ce dicton: "Si le temps vous déplaît, attendez juste cinq minutes"!

 

La période: Fin août, début septembre marque le retour des premières aurores boréales, spectacle magnifique dans la nuit qui revient. Il faudra être un peu chanceux : un ciel clair, pas de lune et une activité solaire intense. Statistiquement, le climat se stabilise et devient plus froid mais moins pluvieux qu'en été.

 

Nourriture : cuisine à base de produits bio savoureux de qualité. Petit-déjeuner « scandinave » copieux, pique-nique à midi à base de pain islandais, de craque pain suédois, de charcuterie de mouton et de porc, de poisson fumé ou mariné, d’excellent fromage islandais, de fruits frais ou secs (plutôt secs que frais), de biscuits et de boissons chaudes. Le soir un dîner copieux et convivial à base de spécialités et de produits locaux : poisson, gigot d’agneau, légumes, riz, pâtes, huile d’olive, salade et excellents laitages dont le skyr aux myrtilles et le súrmjolk.

 

 

 

 

Mots-Clés

Nouveau et Ancien Blog

Le nouveau blog est en ligne depuis le 3 janvier.
Il est toujours possible de lire les articles de l'ancien blog.

Alpes Randonnées

Retrouvez toute la randonnée à pied ou en VTT
sur notre nouveau Portail : alpesrandonnees.com




Les Gaillands


Débuter l’escalade à Chamonix en milieu naturel. Voilà un souvenir qui reste souvent gravé dans les mémoires pour la vie ! Pour transmettre la passion de l’escalade à vos bambins à partir de 5 ans, l’Ecole d’Escalade des Gaillands propose une approche variée et ludique de l’activité : escalade bien sûr, mais aussi rappels, tyroliennes, ateliers à cordes, formes jouées... De quelques mouvements jusqu’au sommet de la falaise, vous serez souvent impressionnés par leur aisance !

MAISON DE LA MONTAGNE

190 place de l'Eglise
F 74400 CHAMONIX

+33 (0)4 50 53 00 88
info@chamonix-guides.com