Aller au contenu principal
Photo principale
Gaston Rébuffat
Descriptif

Gaston Rébuffat est né à Marseille le 7 mai 1921. Il débute l'escalade dans les Calanques, toutes proches. L’aventure du futur alpiniste commence véritablement lorsqu’à 16 ans, il s’inscrit au Club Alpin Français et rencontre Henry Moulin qui, équipé d’une voiture, va lui permettre de commencer à aller voir au-delà de ses « chères calanques ».

En 1940, il s'engage à Jeunesse et Montagne où il rencontre Lionel Terray qui devient son camarade de cordée pour ses premières grandes courses. Il déménage ensuite pour Chamonix avec son ami Terray, où il travaille dans la ferme des Houches de ce dernier. Un fantastique camp de base pour leurs innombrables sorties en altitude qui vont bientôt faire d’eux les meilleurs grimpeurs de leur génération. Et très vite, Gaston devient réputé pour son style, d’une rare élégance.

En 1942, malgré son jeune âge (21 ans alors que l'âge requis est de 23 ans), Rébuffat réalise enfin son rêve et devient guide de haute montagne. Dès lors, il travaille comme guide l’été et moniteur de ski l’hiver. Partout où il passe, il impressionne. Tout en réussissant quelques premières (face Sud de l’aiguille du Midi, Arête Sud-Ouest des Pélerins, face Nord de la Dent du Requin…) et ascensions d’envergure, il devient instructeur à l'École nationale d'alpinisme, ainsi qu'à l'École militaire de haute montagne en 1944. Deux ans plus tard, il est le troisième non Chamoniard à intégrer la Compagnie des guides de Chamonix, sous la tutelle d'Alfred Couttet.

Considéré à juste titre comme l’un des meilleurs alpinistes de sa génération, Rébuffat est sélectionné avec ses amis Lachenal et Terray pour la première ascension de l'Annapurna en 1950. Mais si l’expédition est couronnée du succès qu’on lui connait, cet exploit restera une étape difficile de sa vie. C’est la cordée Herzog-Lachenal qui atteint le sommet, le premier 8000 de l’histoire. Le retour est dramatique. Alors que Louis Lachenal et Maurice Herzog étaient en perdition, épuisés, meurtris, gelés, Terray et Rébuffat se dévouent alors, avec une abnégation sans limites, pour ramener vivant les vainqueurs.

A son retour, il choisit de se consacrer à ce qui va dès lors animer toutes ses actions : faire partager sa passion pour la montagne et pour le massif du Mont-Blanc. Parallèlement à son activité de guide à la Compagnie de Chamonix, à laquelle il est si fier d’appartenir, il se consacre à la photographie, au cinéma et à l’écriture. Il publie une vingtaine de livres dont « Mont Blanc, jardin féerique ».

En 1984, il est fait officier de la Légion d’honneur. Seule la maladie pouvait avoir raison de sa robustesse. Il va l’accepter avec une dignité admirable et un courage impressionnant. Le cancer est devenu son nouveau combat. Gaston Rébuffat est parti un vendredi de mai 1985. À 64 ans, il était allé au bout de la maladie, en souffrant en silence de ne plus vivre la montagne : "Ne plus être un vrai guide, ne plus sentir l'odeur du granite, ne plus avoir froid, ne plus avoir soif, ne plus croiser les autres en refuge !".

« L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... »

Sources :
https://www.cimalpes.fr/Parcours-th%C3%A9matiques-Gaston...
https://summit-day.com/gaston-rebuffat/

#Portraitdeguide #ChamonixGuides #MoreWild 

Submitted on 15/02/2021 in Portraits.

Photos & videos

Événements

Événements

Retrouvez les principaux événements qui ont marqué l’histoire de la Vallée de Chamonix et de la Compagnie des Guides

Découvrir
Portraits

Portraits

La montagne est faite d’hommes et de femmes qui de par leur audace, leur imagination et leur courage ont écrit son histoire

Découvrir
Sommets

Sommets

Le massif du Mont blanc est riche d’une extraordinaire concentration de sommets qui en fait un lieu à part et mythique

Découvrir
Récits

Recits

Guides et clients vivent en montagne des aventures remarquables qui s’inscrivent dans une relation extrêmement forte

Découvrir