Aller au contenu principal
Photo principale
Le guide au fil des temps - Compagnie des guides de Chamonix
Descriptif

En 1942, la profession de guide se révèle au grand public grâce aux romans de Roger Frison-Roche. Le mode de vie, les exigences et la grandeur du métier étaient jusqu’alors méconnus. Etymologiquement, le terme « guide » signifie celui qui va devant, celui qui connaît. Il conduit une personne et lui montre le chemin.

Mais quelle a été l’évolution de cette profession hors-du-commun ? D’abord porteurs et passeur de cols, la pratique de l’alpinisme s’est institutionnalisée. La formation menant au métier de guide est devenue exigeante et le diplôme de plus en plus prestigieux. La tradition reste néanmoins importante dans ce métier qui tend à se moderniser. Le savoir-faire et la technique, issus des « anciens », se développent chaque année en lien avec l’évolution du matériel (référence article à venir « impact de l’évolution technique sur l’alpinisme »).

Rétrospective de la profession, de la pratique « gagne-pain » à un métier à part entière.

En 1786, la conquête du Mont-Blanc marque le début de l’alpinisme moderne et la professionnalisation de l’activité. C’est d’abord pour la science que les sommets furent gravis, et au fil du temps, pour explorer les endroits immaculés. Puis vient le temps du tourisme et du loisir.

En 1821, les paysans qui exerçaient l’été en tant que guide créèrent la première Compagnie au monde, celle de Chamonix. Cette dernière est impulsée par la création de la Caisse de Secours en 1820, fond d’aide aux familles des victimes du métier. Ils sont alors 34 a exercer ce métier, souvent en parallèle d’une activité saisonnière.

A cette époque, les guides sont généralement des locaux et deviennent des « piliers sociétales des vallées », en contribuant à subvenir aux besoins de leurs familles et à développer l’attractivité de leur territoire par le tourisme. Ecrivains, beaucoup d’entre eux ont senti le besoin de partager leur expérience en haute-montagne, ils ont laissé en héritage des récits, des topos, et une riche culture pour les générations futures.

Création de l’ENSA et perspective(s) d’avenir(s)

Durant de nombreuses décennies, l’accès au métier de guide se fait par apprentissage sur le terrain auprès d’un aîné, les jeunes sont porteurs et accompagnent un guide jusqu’à ce qu’ils soient près à « tenir la corde ». C’est seulement avec la création de l’école nationale de ski et d’alpinisme (ENSA) en 1946, que la mise en place d’un véritable diplôme verra le jour. La même année, le Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM) est créé afin d’unir tous les guides français.

Désormais la profession est ouverte à tous et des grands noms comme Rébuffat, Terray ou Lachenal sont connus du grand public. Avec l’apparition du ski, l’activité s’étend sur toute l’année. Les décennies qui suivirent démocratisent davantage encore le métier : première ascension d’un 8000, grandes réalisations techniques, médiatisation via la presse nationale …

Dorénavant, les guides sont titulaires d’un Diplôme d'Etat d'alpinisme-guide de haute montagne. Celui-ci est obtenu suite à la réussite de l’examen probatoire qui donne droit à une formation délivrée par lENSA. La clientèle est de de plus en plus cosmopolite et les pratiques se diversifient selon la saison. Véritable éducateur, le guide sensibilise et transmet les valeurs de son milieu, par l’action et la transmission de son savoir. Ce métier et le monde de l’entreprise se croisent : adaptation au changement, management dans l’incertitude, esprit de cordée, prise de décision… les points de convergences sont multiples. La Compagnie des Guides propose pour cela de nombreux séminaires et conférences afin de créer du lien entre ces deux mondes.

Logo ENSA Chamonix

 

En parallèle, la diversité de l’offre touristique et la venue toujours plus nombreuse de clients, entraînent la création du métier d’accompagnateur en moyenne montagne (AEM) en 1976. La Compagnie dénombre environ 60 accompagnateurs qui font découvrir chaque saison, la beauté du massif du massif du Mont-Blanc sous une autre altitude. Au sein de la Compagnie des Guides de Chamonix, le terme « Guides » rassemble ces deux professions en une seule et même désignation. Renforçant davantage la notion de solidarité et d’inter dépendance au sein de sa structure.

Aujourd’hui, les professions de guide et d’AEM se métamorphosent. D’une part la féminisation s’accroit, et les métiers font face à de nouveaux enjeux. Ils doivent s’adapter à l’évolution de la montagne, causée par le réchauffement climatique (référence à l’article Perceptions et stratégies d’adaptation du métier de guide).

Pour continuer de prospérer et de faire vivre des moments d’intenses émotions à leurs clients, les guides et les AEM continuent de s’adapter et de faire évoluer leur profession. Entre tradition et modernité, exigences et amitiés, les passeurs d’horizons exercent leur métier dans un décor privilégié avec sans cesse la même passion de transmission.

Accompagnateur en montagne - Trail - Compagnie des guides de Chamonix

Diversité de l’offre touristique : les accompagnateurs se mettent au trail !

➡ Vidéo sur le travail de Guide, réalisée par le Syndicat national des guides de montagne en 2013.

Submitted on 10/04/2020 in Histoire.

Photos & videos

Galerie photos
Événements 200 ans compagnie des guides Chamonix

Événements

Rejoignez nos événements! De Chamonix jusqu'aux métropoles, jusqu'en 2021 venez vivre des expériences inoubliables sur nos événements!

Découvrir

Histoire

Découvrez ou revivez les moments, les valeurs et les hommes qui ont fondé notre Compagnie et qui continuent aujourd’hui à nourrir la légende.

Découvrir

Environnement

200 ans que nos guides et clients évoluent dans une nature extraordinaire. Rappelons et sauvegardons ensemble la fragilité et beauté du milieu.

Découvrir

Partenaires

Suivez et découvrez nos outils et partenaires de communication qui permettent à nos 200 ans de rayonner et atteindre des sommets.

Découvrir